Conférence d’Isabelle Filliozat et Margot Fried-Filliozat

Par Sophie Le Penher
ado sexe et écran

La semaine dernière, c’était ma “semaine conférence”. Après les “chuchoteries du mardi” dans ma campagne sur le thème des “écrans et des tout-petits”, je suis allée jusqu’à cette belle ville de Vannes, en Bretagne. Cette fois, j’ai assisté à la conférence d’Isabelle Filliozat et de sa fille Margot.

Elle viennent de sortir ensemble un livre intitulé “Sexpérience”. La discussion ce soir aborde bien sûr le sujet du sexe chez les jeunes mais également du lien entre relation à l’autre et construction du cerveau.

Mère et fille

Ah oui ! Si vous ne connaissez pas encore Isabelle Filliozat et sa fille, je vous les présente en quelques mots…

Isabelle Filliozat est la psychothérapeute n°1 en France ! Avec plus de 30 livres au compteur, c’est la star incontestée du secteur. Ses ouvrages traitent des émotions (comme dans les “Cahiers Filliozat” que nos enfants adorent…), des relations et de la parentalité. Comme nous, chez En Résumé !, elle tire l’ensemble de ses informations des recherches outre-Atlantique. Elle m’accompagne dans mes lectures et ma parentalité depuis des années ! En plus, il parait que c’est une show-woman… Ce soir, c’est la première fois que je la vois sur scène !

Margot Fried-Filliozat est donc sa fille. J’ai fait connaissance avec elle en feuilletant le livre “Sexpérience” qu’elle vient de co-écrire avec sa mère. Leur relation est très différente évidemment de celle du chanteur “Carlos” et de Françoise Dolto qui était sa propre mère ! D’ailleurs, eux n’ont pas co-écrit de livre ;). Mais revenons à Margot… Elle est coach en relations intimes et sexuelles, formée aux États-Unis. Elle intervient régulièrement dans les collèges et lycées en éducation sexuelle et affective et sur les questions du vivre-ensemble.

Ado, sexe et écran : danger !

Ce soir, les 820 places de la salle de spectacle de Vannes sont occupées. Les conférences d’Isabelle Filliozat font salle comble partout où elles sont organisées ! Et pas que pour parler du sexe chez les ados !

Si vous avez un ado à la maison, vous savez que le sujet du sexe chez les ados est sensible. Comment trouver un équilibre entre le niveau d’intérêt et de développement de notre enfant et les réponses ou les conseils (aïe !) que nous pouvons lui apporter ?

Une chose est sûre, si nous n’abordons jamais le sujet, il trouvera des réponses biaisées au pire endroit qui soit : les sites pornos. Et là, la vision que les ados développe est catastrophique.

ado sexe et écran
Sketchnote #1 de la conférence d’Isabelle Filliozat et Margot Fried Filliozat

De La Redoute au porno…

Tout au long de la conférence, Isabelle Filliozat et Margot fried Filliozat nous l’explique : le monde d’aujourd’hui n’est plus celui d’hier. OK mais quelles conséquences sur nos ados ? Pour les protéger des images pornographiques, ne suffit-il pas d’installer des logiciels de contrôle parental ou de protection contre le contenu non sollicité ? Pourquoi pas mais franchement, ce n’est ni responsabilisant, ni fun !

La situation est très préoccupante. L’exposition aux images pornos modifie les relations et l’image du sexe que se font les ados. Les ados n’ont pas de filtre. Ils pensent que la sexualité, c’est le porno ! Ce modèle est à la fois paralysant, effrayant et sidérant.

Les 2 conférencières ce soir nous rappellent que les films pornos sont truqués. Ils n’ont rien à voir avec un documentaire ou un film d’action ! 22% des jeunes ont déjà tenté d’imiter un film porno. Sauf que la déception, la violence et la frustration sont les seuls résultats possibles car les modèles imposés dans ce films les trompent.

Soyons clairs, la durée des rapports ou la quantité de semence ne sont possibles qu’à grand renfort de lidocaïne et autres produits qui abiment la santé des acteurs. CE SONT DES PRATIQUES IMPOSSIBLES ! Au final, les acteurs finissent à l’hôpital à cause des douleurs provoquées. Dans la vraie vie, un coït dure très exactement 5 minutes et 40 secondes ! Mais avec 3 caméras, on peut faire croire que cela a duré un quart d’heure…

Du sexe omniprésent

Dans les villes, dans la publicité, à la télé, sur internet : du sexe partout. Mais quel sexe ? L’image d’un couple vivant une expérience tendre, douce et harmonieuse, dans le respect des envies de chacun ? Non bien sûr. Les images d’exploitation de la femme comme argumentaire de vente envahissent l’espace public. Quel message est envoyé à la génération suivante ?

Le XXIème siècle avance, les mentalités évoluent depuis le XIXème siècle. Pourtant, nous ne sommes toujours pas sortis d’une société phallocratique ! Si la possibilité d’avoir un compte en banque pour les femmes se résume à encaisser les cachets des films porno ou les ménages des bureaux à 6 heures du matin, il y a encore du chemin à faire.

Aujourd’hui, dans nos collèges et Lycées, l’éducation à la sexualité se résume à 3 séances ! Et encore, un quart des établissements ne l’ont pas encore intégré. Alors que les statistiques révèlent qu’à 12 ans un tiers des enfants a déjà vu des images porno, nous cherchons encore des budgets ou des créneaux pour cette éducation primordiale. Pourtant, nous ne pouvons pas laisser nos jeunes avec cette vision tronquée !

Et si on en parlait ?

Un ado ne peut pas éviter de penser au sexe ! Mais comment peuvent-ils trouver des réponses si personne ne leur en parle ? Margot intervient dans les écoles. Elle “muscle les enfants de l’intérieur” face à ces questions.

Margot Fried Filliozat utilise les avancées des neurosciences pour expliquer la fascination engendrée par les images pornographiques. L’effet de sidération véhiculé par des images violentes et choquantes fait buguer le cerveau de l’ado. Une spirale infernale se met alors en place. D’abord, le jeune regarde pour essayer de comprendre puis l’habitude s’installe. Et c’est l’escalade dans le trash et l’aberration…

Pendant ce temps, l’industrie du porno fait des millions en captant l’attention et en cassant des corps. Les conséquences sociales sont terribles. Les conférencières font état des peurs de certains adolescents face au sexe. “Et si je l’embrasse, il faudra qu’on couche ?”, “Tu crois que je vais assurer comme cet acteur-là ?”… Ce qui devrait être découverte, tendresse et plaisir partagé devient l’enjeu de peurs et de frustrations.

sketchnote conférence Isabelle Filliozat et Margot Fried Filliozat : ado sexe et écran
Deuxième partie de la sketchnote de la conférence d’Isabelle Filliozat et Margot Fried Filliozat

Attention : cerveau en travaux !

Margot et Isabelle Filliozat nous rappellent que le cerveau de nos ados est en pleine construction. Ils créent des autoroutes nerveuses pour renforcer certains acquis, et élaguent des synapses comme un topiaire. La myélinisation est intense pour booster la rapidité de communication des informations.

Mais surtout, leur amygdale est HYPER sensible ! C’est pour cela que, de temps en temps, nos ados démarrent au quart de tour… Sous le capot : un tigre ! En plus, le noyau accumbens fonctionne lui aussi à bloc. Leur circuit de récompense (non, pas les bulletins scolaires !) est au top de sa forme et leur procure un immense sentiment de pouvoir. Nos ados chéris recherchent donc le plaisir et le pouvoir. Vous comprenez mieux certaines de leurs réactions maintenant ?

Nous devons leur laisser la possibilité de prendre leur pouvoir. Il en va de leur autonomie. Et si il leur arrive d’être agressif, nous devons comprendre que c’est avant tout l’expression d’une tension, d’un stress qu’ils n’arrivent pas à gérer. Ils expriment souvent un besoin d’aide ou simplement d’attention. Dans tous les cas, gardons en mémoire le précieux conseil d’Isabelle Filliozat :

“Ne jamais faire confiance à un cerveau en travaux !”

Isabelle Filliozat

Développer les compétences sociales

Un des derniers points de cette conférence passionnante concerne les situations où nos ados risquent le plus de se mettre en danger. Les soirées sont l’une d’elles. Comment donner plus de force à notre ado pour résister à la pression ambiante ou tout au moins faire un vrai choix ?

En tant que parent, nous devons soutenir les capacités de leur cerveau. Nous pouvons les aider en les préparant à la situation en amont. “Et si on te propose une bière ? Un pétard, que feras-tu, que diras-tu ?”

Les deux conférencières nous proposent une approche simple : leur demander de nous donner 10 possibilités de réponses. Les 3 ou 4 premières viennent aisément. Pour les autres, il faut se creuser un peu la tête (faites l’essai de votre côté, pas facile hein !). Ce simple exercice ouvre les possibilités. Cela ne veut pas dire que votre ado va faire le choix que vous aimeriez mais il aura en tête d’autres possibilités que la simple approbation…

Une soirée riche

Cette conférence d’Isabelle Filliozat et de sa fille Margot Fried Filliozat m’a apporté du grain à moudre avec notre jeune ado. Et puis quel charisme ! Elles ont su captiver les 820 personnes présentes. Alors, je n’ai pas pu résister et je suis allée leur faire dédicacer mon exemplaire de “Sexpérience”. Une vraie groupie 😉

Bon, c’est pas le tout mais maintenant j’ai une heure et demi de route sous le crachin breton pour rentrer. Il est 22h15, je suis lessivée.

Sophie Le Penher

PS : Débloquez dès maintenant votre essai gratuit en vous inscrivant ici. Accédez immédiatement à la bibliothèque.

PPS : Pour connaitre les prochaines dates et lieux de conférence d’Isabelle Filliozat, suivez ce lien.